Combien de temps passez-vous en voiture? Que ce soit le trajet pour vous rendre au travail, les allez-retour au chalet, ou encore les courses quotidiennes, on reste de plus en plus longtemps assis dans un mode de transport.

Tout comme notre posture au travail, il est important d’adopter une bonne position au volant.

La première chose à vérifier est l’appui-tête. Ce dernier ne doit pas projeter votre tête vers l’avant. Je remarque aussi que les femmes qui attachent leurs cheveux ont tendance à avancer la tête pour éviter que la queue de cheval accroche à l’arrière. Coiffez-vous plutôt arrivée au travail. Sinon, les muscles du cou et des trapèzes peuvent développer des tensions.

Ensuite, vérifiez la hauteur de votre volant pour pouvoir garder vos coudes près du corps. On recommande une distance de 25 à 30 cm entre le volant et le sternum, soit la longueur de votre avant-bras. Puisque ce sont les muscles du cou et les trapèzes qui soutiennent vos bras, plus ils restent près du corps, moins ils seront tendus.

Si c’est la zone lombaire qui est fragile, vous pouvez gonfler les coussins du siège au bas du dos. Une serviette roulée peut aussi être placée dans votre bas de dos.

Au niveau de l’inclinaison de votre siège, vous pouvez l’incliner légèrement vers l’arrière pour diminuer la pression sur vos disques intervertébraux.

Si vous faites des longs trajets, prenez des pauses pour marcher un peu et étirer votre dos. Aux lumières ou en plein traffic, roulez vos épaules d’avant-arrière et d’arrière-avant. Pour apaiser des raideurs lombaires, basculez le bassin de chaque côté et alternez entre la posture »dos arqué » et »dos neutre ».

N’oubliez pas que pour de courtes distances, le mode de transport actif (marche, vélo) peut vous sauver bien des raideurs!