Qu’ont en commun la future maman qui vient de découvrir un test de grossesse positif, la maman qui allaite et celle qui s’apprête à reprendre le travail? Toutes ces femmes sont à risque de souffrir de maux de dos.

En effet, lors de la grossesse, et ce même avant que le corps ne se mette à changer, une hormone, appelée relaxine, est sécrètée pour préparer les changements à venir. Certaines femmes qui n’avaient jamais eu de lombalgies, pourraient en expérimenter. Ensuite, la prise de poids devient évidente et le déplacement du centre de gravité vers l’avant amène son lot de tensions lombaires. Certaines femmes se plaignent aussi de douleur au niveau des omoplates, avec le poids des seins qui augmente et la posture qui change.

Si vous pensiez que dès la naissance de bébé, tous ces maux partieraient, vous faites erreur! L’allaitement, les mauvaises nuits, le fait de déposer bébé dans son lit, sont des mouvements répétitifs qui prédisposent les mamans à découvrir des nouvelles douleurs. Et je ne compte plus les femmes qui blâment la fameuse coquille pour la voiture d’être la cause de leurs douleurs!

Une fois que votre bébé approchera sa première année, vous aurez développé plusieurs façons d’effectuer de multiples tâches à la fois tout en ayant votre enfant dans les bras. Peut-être que vous ressentirez un peu de stress à l’idée de reprendre le travail? Et si certaines chanceuses peuvent enfin dormir de façon ininterrompue, pour la majorité des familles, la fatigue est encore bien présente! Ce qui n’aide en rien un mal de dos ou des raideurs au cou!

Si vous avez déjà éprouvé la douleur lancinante causée par un nerf sciatique irrité, vous savez à quel point c’est dérangeant. La chiropraticienne Mélanie Gauvin nous aide à mieux comprendre la sciatalgie (douleur de la sciatique) pour la soulager efficacement.

Article paru dans le Journal Métro – 8 décembre 2014

Déterminer où le nerf est irrité
Cela permet de mieux cibler la zone à traiter. Beaucoup croient, à tort, que le nerf sciatique passe d’un coté du corps seulement, alors qu’il prend naissance dans les vertèbres lombaires, explique Mélanie Gauvin.

La douleur peut également provenir des articulations du bassin ou d’une contraction du muscle fessier.

Attention aux faux diagnostics
Un mal de jambe peut avoir d’autres causes, notamment vasculaires. Si la douleur persiste au-delà de quelques jours, il faut absolument consulter un médecin.

La grossesse peut être une cause de sciatalgie
La grossesse prédispose les femmes à la sciatalgie: environ la moitié des femmes enceintes en souffrent. Faire des étirements sur une base régulière peut aider, suggère Mélanie Gauvin. Elle recommande aussi le port d’une gaine de maternité, qui contribue à soutenir un peu le ventre. Dans tous les cas, une bonne posture est à privilégier.

Effectuer un massage
Vous pouvez masser la fesse pour en détendre le muscle, par exemple. Le massage contribue à soulager les zones affectées par des spasmes musculaires. Il peut être fait quotidiennement, à moins que l’on ressente une douleur qui augmente. Le nerf sciatique pourrait alors être enflammé.

Appliquer de la glace
Appliquer de la glace directement sur la peau, dans le bas du dos ou sur les fesses, peut aider à réduire l’inflammation. On recommande de garder la glace sur la zone endolorie pendant 20 minutes, toutes les deux heures environ.