On confond souvent arthrose et ostéoporose. Alors que l’arthrose est de l’usure des articulations qui peut mener à des raideurs et inconforts, l’ostéoporose se développe souvent sans symptômes. À notre insu, les os se fragilisent et rendent notre squelette très vulnérable aux fractures. Chez la femme, la ménopause précipite l’apparition d’ostéoporose. Ce sont les changements hormonaux qui forcent le calcium hors de l’ossature. Malheureusement, la prise de calcium à l’apparition de la ménopause n’aidera pas nécessairement à stopper l’ostéoporose.

Comme dans bien des pathologies, c’est la prévention qui évite aux femmes de souffrir d’ostéoporose. La prise de calcium doit idéalement se faire avant l’âge de 30 ans. Contrairement à la croyance populaire, le calcium ne se retrouve pas exclusivement dans les produits laitiers. De bonnes quantités de calcium se retrouvent dans les amandes, le brocoli, les sardines et le saumon en conserve, à condition de manger la partie osseuse. Les phyto-oestrogènes, que l’on retrouve dans les boissons de soya, le tofu et les noix de soya, vont aussi favoriser la fixation de calcium dans l’os. Incorporez donc rapidement dans votre alimentation et celle de vos enfants ces aliments.

Un autre facteur important à inclure dans vos habitudes de vie est l’activité physique. En faisant travailler vos muscles, une tension s’exercera sur votre ossature et favorisera le calcium à s’y déposer. Un mode de vie sain et actif peut donc vous aider à prévenir les effets de l’ostéoporose. Parlez-en à votre docteur en chiropratique, qui pourra vous conseiller sur ce sujet.