L’équipe du Centre chiropratique de la Pinière vous offre 7 conseil pour un sommeils plus réparateur.

1. Maintenez un horaire assez stable. Votre horloge biologique s’habitue à un certain rythme et il sera plus facile de vous endormir et de vous réveillez si vous conservez sensiblement les mêmes heures de sommeil.

2. Une sieste d’une quinzaine de minutes peut être bénéfique lors des périodes où vous êtes plus fatigués mais si votre sieste dépasse 1 heure, elle pourrait nuire à votre nuit de sommeil.

3. Adoptez une posture de sommeil qui réduit les tensions. Dormez sur le dos pour permettre à votre corps d’être en position neutre. Si cette position est inconfortable ou vous pousse à ronfler, vous pouvez dormir sur les côtés. Pour éviter les tensions aux épaules ou aus hanches, essayez de changer de côté.

4. Gardez la température de la chambre assez fraîche et bien aérée. Même l’hiver, un peu d’aération est bénéfique.

5. Au moins une heure avant d’aller au lit, plongez-vous dans des activités qui favorisent la détente. La lecture, l’écoute de musique relaxante ou l’écriture sont à privilégier. La télevision et l’ordinateur surstimulent vos sens et nuisent à un bon endromissement.

6. Les produits stimulants tels que la caféine et la nicotine devraient aussi être consommés au plus tard en fin d’après-midi. En ce qui conscerne l’alcool, il réduira la qualité du sommeil et devrait être consommé avec modération à l’occasion seulement.

7. Si vous avez tendance à vous réveiller à cause de douleurs ou si vous éprouvez des raideurs au cou ou au dos au réveil, parlez-en avec votre chiropraticien(ne) qui pourra vos prodiguer des conseils personnalisés et adapter votre protocole de soins.

1. Couchez-vous et levez-vous à heures régulières, la régularité du sommeil reste le meilleur gage de qualité;

2. Pas de grasse matinée : levez-vous dès le réveil;

3. Soupez léger et attendez que la digestions soit terminée avant de vous mettre au lit;<

4. Ne lisez pas un livre trop passionnant et ne regardez pas la télé au lit, évitez les discussions stressantes, oubliez ses préoccupations quotidiennes;

5. La luminosité produite par un ordinateur ou un Ipad peut nuire à l’endormissement. La tablette de lecture « Kindle » semble être moins nuisible, étant peu lumineuse;

6. Observez les premiers signes annonciateurs du sommeil, ne luttez pas contre le sommeil;

7. Évitez la prise de produits stimulants : coca-cola, thé, café, chocolat…;

8. Choisissez une ambiance calme, une chambre bien aérée, sans odeur;

9. Maintenez une température basse (entre 15 et 18 °C) ainsi qu’un bon degré d’hygrométrie. Optez pour l’obscurité, elle favorise le sommeil. Choisissez un lit confortable (ni trop ferme ni trop mou) et des couvertures légères;

10. N’oubliez pas que les ébats amoureux sont le meilleur moyen de trouver le sommeil.

Il est 6h30, votre cadran sonne ou encore c’est votre bébé qui vous tire du lit… êtes-vous courbaturée, fatiguée ou encore mieux, pleine d’énergie?

Pour la plupart des parents, le manque de sommeil associé à la petite enfance se traduit immanquablement par une fatigue. Même si les nuits blanches d’un nouveau bébé sont temporaires, tout parent sait que des nuits ininterrompues, de durée moyenne et consécutives peuvent être un luxe rare. Alors si vous lever le matin et être en pleine forme toute la journée relève du miracle, vous n’êtes pas seule. Voici quelques conseils.

  • si vos enfants ou votre horaire nécessitent un réveil tôt, la logique veut que vous alliez au lit tôt aussi le soir;
  • pour bien vous prédisposer au sommeil, tenez vous loin des écrans, incluant votre tablette ou votre téléphone. Ces dispositifs émettent une lumière bleutée, associée au rythme biologique de l’éveil. Privilégiez un livre papier;
  • enfin, même s’il est tentant de faire la grasse matinée le week-end, sachez qu’il est plus bénéfique de garder des heures de sommeil régulières. Voici le lien vers un billet intéressant pour le sommeil des parents avec l’experte, Brigitte Langevin:

Un autre trouble fréquemment décrit par les parents est la douleur au réveil. Que ce soit un torticolis, une douleur aux épaules, des engourdissements aux mains ou des raideurs lombaires, il est désagréable de débuter la journée ainsi!

En effet, si votre oreiller est trop mince ou trop épais, c’est votre cou qui en souffrira. Même chose si vous dormez sur le ventre. Votre région cervicale subit des torsions importantes dans cette posture et le torticolis vous guette!

Si ce sont vos épaules qui vous tirent du sommeil, analysez encore une fois votre posture. Si vous dormez sur le côté, votre poids repose alors sur votre épaule et des douleurs peuvent en résulter. Si vous dormez les bras au dessus de la tête, encore une fois des tensions musculaires peuvent affecter la zone du cou et de l’épaule.

Pour diminuer les engourdissements aux mains, portez attention à la position de vos poignets au réveil. Si vous dormez les poignets en flexion, votre tunnel carpien se trouve rétréci, et les nerfs qui y passent peuvent s’irriter. Une attelle pourrait vous aider à éliminer cette habitude posturale.

On s’étonne enfin des raideurs suite à une nuit de sommeil. C’est pourtant un symptôme assez fréquent, après une période d’immobilité. Quelques exercices d’étirement avant de sortir du lit devraient vous êtes bénéfiques.

En bref, la nuit, on recommande une posture neutre. C’est sur le dos, avec un oreiller adapté à votre gabarit et un matelas de bonne qualité que vous respecterez le plus cette recommandation. Si vous ronflez ou que cette posture ne vous convient pas, essayez de dormir sur le côté, en alternant de côté. Et pour éviter de rouler sur le ventre, pensez à mettre un oreiller entre vos jambes ou devant vous.

Sur ces quelques conseils, je vous souhaite des nuits reposantes et un réveil en forme!